Pour une définition du patrimoine avant l’ère du numérique 

L’étymologie du mot « Patrimoine » viendrait, selon le Larousse, du latin patrimonium et définit ce qui est considéré comme l’héritage commun d’un groupe. 

Un patrimoine culturel / historique se définit par le partage d’un héritage, par la transmission de la mémoire collective. Un ensemble de biens matériels et immatériels qui donne de la valeur à notre passé et qui contribue au monde d’aujourd’hui.    

Il est donc important de sauvegarder cet héritage commun et de le rendre accessible au plus grand nombre. Mais nous ne devons pas pour autant rendre accessible tout et n’importe quoi.

 

Tout transmettre aujourd’hui c’est possible, mais pour quoi faire ?

Emmanuel Hoog

   Constitution du patrimoine numérique 

Les biens en vue d’être conservés peuvent être nativement digitaux ou être convertis sous forme numérique, en partie grâce à la numérisation. 

Dans les deux cas, vous devez réfléchir à l’héritage que vous souhaitez transmettre aux générations futures, que vous soyez une collectivité, une entreprise, un particulier, ... Les documents que nous sauvegardons doivent nous permettre de comprendre le passé, d’enrichir notre identité culturelle.

 

  • Patrimoines nativement numériques

    Le numérique fait intégralement partie de notre quotidien depuis la fin des années 1980. Ces supports immatériels sont indispensables à la construction de notre savoir commun et doivent être archivés.Les archives nativement numériques vont prendre en compte les historiques d’émissions télévisées, de radio, des films, des jeux vidéo, de sites Internet …

    Remontons un peu dans le temps et découvrons la première page Web, pionnière dans l’histoire du digital : http://info.cern.ch/hypertext/WWW/TheProject.html créée par Tim Berners-Lee, chercheur britannique, et destinée au projet World Wide Web (W3). Si vous voulez en savoir plus, nous vous invitons à lire : https://home.cern/fr/science/computing/birth-web

    Un des sites les plus référencés dans l’archivage audiovisuel est l’INA.fr. On retrouvera également le site Internet Archive avec, entre autres, un regroupement d’anciens jeux d’arcade dont Defender, Astro Blaster, Pac-mania,… auxquels nous pouvons toujours jouer sur nos navigateurs Web actuels.En poussant plus loin la réflexion, un mail peut-il être archivé de la même manière qu’une lettre qui a marqué l’Histoire ? Comme, par exemple, la lettre de Pierre Curie à Raymond Poincaré qui permit à Marie Curie de devenir la première femme à obtenir le prix Nobel.

    La question de la conservation est importante. Nous devons démocratiser, rendre accessible et disponible la richesse de notre histoire sans pour autant envahir l’espace au point de perdre l’information. La mise en valeur et la diffusion des données sont également très importantes pour adresser et trouver le bon public.

  • Patrimoines sauvegardés et numérisés

    La valorisation, la conservation et la diffusion des fonds et collections documentaires sont essentielles. En effet, la numérisation du patrimoine permet de protéger les biens originaux, qu’ils soient papiers, audiovisuels, mais également architecturaux ou picturaux. Nous devons protéger notre patrimoine de l’usure naturelle ou de la destruction accidentelle (incendies, manipulations, …).

    La numérisation permet de faire connaître et de rendre accessible des biens uniques aux plus grands nombres (professeurs, chercheurs, historiens, …)Si vous souhaitez numériser vos archives ou biens fragiles et sensibles, nous vous conseillons de faire appel à un prestataire ayant une expertise, la technologie adaptée et un savoir-faire « artisanal » afin de respecter le support original.

  Quels sont les critères de conservation ?

Avant de vous lancer dans un projet de numérisation ou d’archivage, pensez à évaluer votre patrimoine documentaire. Vous pouvez réaliser votre projet de numérisation et/ou conservation en plusieurs étapes pour mieux gérer vos coûts et déterminer, par la même occasions les documents qui vous semblent les plus important à conserver. 

Posez-vous les bonnes questions : Quels fonds sont à numériser en haute définition ? Quels éléments peuvent être numérisés en basse définition ? Quelles sont les archives que vous souhaitez rendre disponible en ligne ? Les formats dont vous avez besoin ?  

Vous n’avez aucune obligation de sauvegarder un document dans sa totalité. Faites des choix, acceptez les pertes, ne sélectionnez que les éléments qui vous semblent inestimables. A contrario, essayez de conserver l’intégrité du document, de ne pas dénaturer le support original. Vous pouvez pour cela prendre le bien en photo et expliquer son histoire dans sa totalité pour mieux comprendre son origine.

  Et Après …

… Communiquez et diffusez vos archives 

Valorisez vos documents importants en les partageant sur des sites dédiés ou dans des lieux de lecture et en communiquant dessus afin de valoriser et de rendre accessibles ces informations au plus grand nombre.  

Les fichiers, une fois numérisés, sont indexés. Ceci représente un gain de temps considérable pour la recherche d’informations à l’origine « piégées » dans les documents papier ou dans les images.  

Cette accessibilité va permettre à des chercheurs, historiens, étudiants, … de participer au patrimoine mondial de demain. 

… Conservation et intégrité 

Pour conclure, pensez à la conservation de vos documents qui, si vous souhaitez être en conformité, nécessite de respecter des normes spécifiques (telle que la norme NF Z42013). Des plateformes existent pour réaliser votre archivage probatoire. 

 

Continuons, ensemble, à construire notre mémoire collective pour les générations à venir.